Gennady Golovkin a tenu à préciser qu’il n’y avait aucune animosité entre lui et Canelo en entamant son troisième combat, et que c’est juste pour l’amour du sport. Bien que Canelo ait été testé positif au clenbutérol, une substance interdite, des années se sont écoulées depuis son match nul controversé en 12 rounds lors de leur premier combat, une victoire serrée lors du second et, malgré tout ça, GGG dit qu’il ne lui en veut pas.

Triple G (42-1-1, 37 KO) cherchera à égaliser le score contre la star mexicaine dans leur match de trilogie de ce soir sur DAZN au T-Mobile Arena de Las Vegas, Nevada. Chose intéressante, c’est dans ce même endroit que Golovkin et Canelo se sont battus lors des deux premiers combats. Compte tenu du score douteux de ces deux combats, surtout le premier, on ne sait pas pourquoi Canelo (57-2-2, 39 KO) a tenu à faire la trilogie au même endroit. Vous pouvez affirmer que Canelo aurait mieux fait d’opter pour un lieu différent que le T Mobile Arena, même si c’est dans la même ville. S’il y a une chose que Canelo a besoin de changer ce soir, coûte que coûte, c’est d’être le bénéficiaire d’une autre décision controversée.

Si le combat se termine par une autre victoire controversée en faveur de Canelo, il sera la risée des réseaux sociaux et cela entâchera sa carrière de façon dramatique pour des années, surtout après avoir affronté des champions de papier au super-moyen, son combat contre l’affreux Turc Avni Yildirim, sans oublier les scores pourris de 115-113 x 3 qui ont été remis par les juges pour son dernier combat contre Dmitry Bivol, toujours au T Mobile Arena. C’est simple, si c’est cette version de Canelo qui apparaîtra ce soir, Golovkin a d’excellentes chances de gagner, même s’il a bien dépassé son apogée.

Le promoteur Eddie Hearn pense que Golovkin pourrait être plus fort pour ce combat car il se fera au super-moyen, pas au poids moyen. Lors des deux derniers combats de Golovkin, il avait l’air fatigué, dit Hearn, et qu’il était assez clair qu’il devait grimper au super-moyen pour se faciliter la tâche.

A LIRE : Abel Sanchez: « Golovkin serait suspendu s’il avait été testé positif au clenbutérol [15/03/2018]

« Gennady, vous êtes parmi les combattants de haut niveau et semblez le moins émotif. Vous semblez toujours avoir la même attitude tout le temps », a fait semblant de s’étonner Ken Rideout à The Fight Of Teddy Atlas.

« Même lorsque vous parlez à Canelo, que j’ai l’impression, comment dire, que vous n’aimez vraiment pas, il semble vraiment offensé chaque fois que vous évoquez sa sanction pour dopage, dont il a été reconnu coupable. »

« Cela me surprend, poursuit Ken Rideout, qu’il soit si contrarié, parce qu’il a été sanctionné par un tiers, pas par vous. Dans quelle mesure est-ce personnel chez Canelo selon vous, et est-ce que c’est vrai que vous ne l’aimez pas vraiment comme beaucoup le pensent ? »

« Ce n’est pas personnel. Pour moi, c’est juste un autre combat, mais avec un boxeur de premier plan et un boxeur très intéressant. Ça va être un combat intéressant, mais encore une fois, rien de personnel. Prenons son combat contre Dmitry Bivol. Il n’y avait rien de personnel dans ce combat. C’était juste de la boxe. »

« La même chose ce soir pour moi. C’est juste du business, juste de la boxe. Je ne vois aucune raison d’en parler personnellement. Cela n’en vaut tout simplement pas la peine. La façon dont il [Canelo] s’est comporté au cours des quatre dernières années, je ne veux pas en parler, je ne veux pas me rabaisser et me retrouver à son niveau. »

« Oui, pour ce que ça vaut, je respecte la façon dont vous vous conduisez et je vous remercie de ne pas vous être laissé entraîner dans les insultes », a déclaré Rideout. « J’apprécie toujours les pré-combats avec vous parce que tout est sport et affaires, et cela semble très évident à chaque conférence de presse et à chaque pesée. »

« Lorsqu’on est incapable de parler boxe et de communiquer avec votre adversaire sans l’insulter, sans utiliser de propos grossiers et obsènes, des gros mots comme vous le dites, ce n’est pas la peine de communiquer avec un tel adversaire. »

« Nous avons, a repris Golovkin, un dicton qui peut être traduit textuellement de cette façon: « Une abeille ne serait pas capable d’expliquer à une mouche que le miel est meilleur que la merde. » Cela ne vaut tout simplement pas la peine d’essayer de le faire. »

« C’est simple », a déclaré Teddy Atlas. « Je pense que dans n’importe quelle langue, cela se traduit assez directement et clairement. Je voudrais demander à Gennady puisque Ken vient d’en parler, y a-t-il eu des tests de dépistage par VADA ou l’une des autres agences ? »

« Bien sûr, il y a des tests, et je parlerai pour moi et mon camp. J’ai fait ces tests pendant Dieu sait combien de combats, mais je ne sais pas combien de fois ils [Canelo] ont fait de tests », a précisé Golovkin.

« Il n’y a aucun débat ou question sur le fait que Gennady Golovkin soit propre », a déclaré Atlas. « Nous n’allons pas en faire tout un plat, mais il fallait se poser la question. »

« Je veux juste dire pour finir, à moins que Ken n’ait autre chose à dire? Je veux juste vous remercier d’avoir pris de votre temps d’entraînement, pendant votre camp, pour venir à notre émission et nous parler », a déclaré Atlas.

« Je veux te dire la même chose », a déclaré Rideout. « C’est toujours agréable non seulement de parler à un grand combattant et à un grand athlète, mais aussi à un grand gentleman. Une personne qui sait comment se comporter à l’extérieur du ring comme à l’intérieur du ring. A chaque fois comme un champion. »

« Bonne chance, Gennady », a dit Teddy Atlas.

A LIRE : En éliminant Browne, Beterbiev a ruiné ses chances pour un combat avec Canelo [21/12/2021]

Canelo Alvarez : « Perdre contre Gennady Golovkin n’est pas une option »

Golovkin devra faire quelque chose de plus pour ne pas perdre ce combat car Canelo se bat à un niveau supérieur en ce moment et a été plus occupé que lui. Bien qu’il ait remporté le dernier combat contre GGG en 2018, Canelo aborde le troisième affrontement contre Golovkin avec beaucoup de ressentiment. Canelo est toujours en pétard pour tout ce que Golovkin a dit à son sujet dans le passé, après avoir été testé positif pour le clenbutérol, une substance interdite, et a été suspendu durant six mois.

Canelo Alvarez dit qu’il ne peut pas perdre son combat de ce soir. La star mexicaine déclare qu’il a trop travaillé au gymnase pour se permettre de perdre. Golovkin, 40 ans, est évidemment l’outsider aux yeux des parieurs, mais ce n’est pas uniquement à cause de son âge. Lors de ses derniers combats depuis 2019, le moins que l’on puisse dire est que Triple G n’avait pas l’air impressionnant.

Le plus gros problème pour Canelo est de savoir si son médiocre cardio refait surface dans ce combat, comme nous l’avons vu en mai dernier lorsqu’il a manqué de gazole après deux rounds contre Dmitry Bivol. Canelo avait l’air beaucoup plus âgé que son âge chronologique dans ce combat. La star mexicaine s’est battue comme un homme de 38 ans mal entraîné qui n’avait aucune capacité d’adaptation. Fait intéressant, Canelo pense qu’il a remporté les cinq à six premiers tours de ce combat, et il pense qu’il le battra « facilement » dans le match revanche. Canelo n’a pas l’air de parler du même combat que les fans ont vu.

« Perdre n’est pas une option pour moi, mais on prend des risques. Parce que vous prenez les meilleurs combats, les combats les plus durs. Vous finissez par perdre un jour », a déclaré Canelo Alvarez à Matchroom Boxing.

« Je suis heureux de faire ce genre de combats parce qu’ils me font du bien. Je pense que mon héritage monte et se consolide avec ce genre de combats, mais j’ai beaucoup appris, et je n’en ai pas honte parce que je me mets au défi d’être génial », a ajouté Canelo. « Je vais continuer à le faire. »

« Avec Bivol, je suis dans la fleur de l’âge. J’ai perdu, mais je vais avoir ma chance dans un futur proche. C’est la différence. La différence est que j’étais dans la fleur de l’âge quand j’ai perdu contre Bivol. »

« Ce n’était pas dans ma catégorie de poids, mais je pense que je peux le battre facilement. Je considère cela comme une expérience », a poursuivi Canelo à propos de son combat contre Bivol. « J’ai gagné les cinq ou six premiers tours, mais ensuite je me suis fatigué. Cest ce qui est arrivé. Il n’est pas meilleur que moi. »

« Je dis toujours à mon petit garçon : « Ce n’est pas la fin du monde si tu perds. Tu es dans un sport et tu peux gagner ou perdre. Cela n’a pas d’importance. Ce n’est pas la fin du monde. » Vous devez continuerà vous battre, et vous serez le meilleur un jour », a encore philosophé Canelo.

Canelo Alvarez est-il mentalement prêt pour Golovkin ?

A ce stade de sa longue carrière professionnelle de 17 ans, la récente défaite de Canelo Alvarez contre Dmitry Bivol a montré qu’il était vulnérable, et potentiellement prêt à être battu par Golovkin ce soir. Certains fans de boxe pourraient avoir tort, surtout ceux qui se concentrant sur l’âge de Golovkin, 40 balais, en pensant que c’est lui qui se dirige vers une défaite quasi certaine dans sa trilogie contre le grand favori mexicain.

Pour d’autres fans, c’est l’inverse, ils voient les choses de façon opposée. Canelo, âgé de 32 ans, est celui qui aura l’usure d’une longue carrière professionnelle, une carrière qui a duré plus de la moitié de sa vie. Il est vrai que Canelo a réussi à dissimuler sa détérioration en battant des champions à la noix au cours des quatre dernières années. Lorsque il s’est finalement retrouvé sur le ring avec Bivol, quelqu’un doté de bonnes compétences, il s’est fait frapper durant douze rounds.

Canelo a découvert ses limites contre Dmitry Bivol, un champion dur et qualifié encore à son apogée. Cela en dit long que Canelo ait pris le combat sur les conseils de ses entraîneurs, et je pense toujours qu’il peut battre tout le monde sauf peut-être le Top 5 des mi-lourds comme Bivol, Beterbiev, Joe Smith Jr. Espérons qu’avec cette perte, il n’essaiera pas de monter au cruiserweight. Je pense toujours qu’il perdra tout match revanche contre Bivol et qu’il devrait simplement passer à autre chose.

La quasi totalité des fans pense que nous aurions vu Canelo exposé plus que ça s’il avait combattu David Benavidez au cours des quatre dernières années, mais il est resté sagement à l’écart du jeune et gros pistolet. Maintenant, il dit qu’il ne combattra pas les combattants mexicains, ce qui signifie que Benavidez n’aura jamais la chance de l’assommer.

Golovkin a toujours le pouvoir et les compétences pour battre Canelo, mais qu’il ne rêve pas, il devra vraiment le mettre sous pression pour essayer de l’assommer s’il veut remporter la victoire au T-Mobile Arena de Las Vegas. Nous venons de voir Bivol presque perdre contre Canelo en mai dernier dans ce même lieu aux yeux des juges, malgré le fait qu’il l’ait totalement scolarisé et s’est suffisamment bien battu pour gagner 11 rounds contre 1 pour Canelo. Si Golovkin veut battre Canelo dans ce même lieu, il doit démarrer sur les chapeaux de roues pour prendre le dessus sur lui en lançant des combinaisons pour le descendre.

Golovkin doit oublier de charger pour tirer ses coups simples comme il l’a fait lors de ses deux premiers combats contre Canelo, car il ne le mettra jamais KO. Canelo parvient à encaisser trop de coups pour qu’il soit assommé par GGG. Il faudrait quelqu’un comme Artur Beterbiev pour arrêter Canelo, mais la star mexicaine n’est pas assez fou pour le combattre.

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 » [07/12/2019]

« C’est un match en caoutchouc entre Gennady Golovkin et Canelo Alvarez. Quatre ans se sont écoulés depuis qu’ils sont montés sur le ring pour la dernière fois », a déclaré Chris Mannix au DAZN Boxing Show. « Quelles sont les variables que vous envisagez pour ce combat? »

« L’une des variables clés est le degré d’inactivité, que Gennady Golovkin devra surmonter », a déclaré Mike Costello. « Il n’a combattu qu’une seule fois au cours des seize derniers mois et c’était contre Ryota Murata au Japon. »

« Ce n’était pas la performance la plus impressionnante. Maintenant, on le sait, il sortait de la plus longue pause de sa carrière professionnelle. Alors peut-être que c’est pour cela que nous avons eu ce qui était, pour moi, une performance vraiment médiocre. »

« Le jab qui a été si efficace dans les deux premiers combats [avec Canelo], pour moi, semblait avoir perdu de son efficacité. »

« Sauf si nous tenons compte du temps qu’il a passé hors du ring. Mais si vous voulez prolonger le temps hors du ring, alors au cours des trois dernières années, et je sais que cela inclut la pandémie, il n’a combattu que deux fois. »

« Au cours de cette même période, Canelo a été beaucoup, beaucoup plus occupé, et il faut le dire, contre un meilleur niveau d’opposition. Je pense que la variable clé est ce qui reste à Golovkin dans le coffre. Si ce n’est que ce que nous avons vu contre Ryota Murata, alors je pense que ça ne suffira pas. »

« Maintenant, je tiens compte aussi du fait qu’il a été hors du ring pendant si longtemps. Il y a eu aussi d’autres problèmes, les conditions concernant les restrictions dûes au Covid au Japon à l’époque. »

« Ici, j’essaie de chercher des raisons plutôt que des excuses pour comprendre pourquoi il respirait si fort dès le deuxième tour. Pourquoi était-il troublé par des coups au corps que lui jetait Murata? »

« Je suis ravi du fait qu’il ait terminé le combat de façon clinique comme il aurait pu le faire il y a cinq ou six ans avec une seule main droite. »

« Si vous regardez son combat avec Murata, il y a eu des moments où GGG grimaçait de douleur avant qu’il ne parvienne à l’assommer dans le neuvième tour. »

« Je pense juste qu’il y avait trop de preuves dans ce combat. Gennady Golovkin, à 40 ans, ne ressemble en rien au combattant qu’il était il y a quatre ans et il y a cinq ans lorsqu’il a affronté Canelo la première et la deuxième fois », a déclaré Costello.

« Oui, je suis d’accord avec ce que vous dites », a déclaré Mannix. « Avant Canelo, Gennady était un combattant tous terrains. Il a été évité par Miguel Cotto, Sergio Martinez et Canelo qui ne voulait pas l’affronter avant 2017. GGG était prêt à entrer là-dedans avec Daniel Jacobs, David Lemieux, avec n’importe qui, il trouvait un moyen pour mettre fin au combat. Ajouter Curtis Stevens sur cette liste. »

« Depuis le deuxième combat avec Canelo, c’est comme s’il était devenu, je ne veux pas nécessairement dire cueilleur de cerises, mais il a quand même pris trop de combats non menaçants. »

« Contre Steve Rolls, il a pris ce combat pour enlever la rouille, anticipant le combat avec Canelo à l’automne 2018. Lorsque cela ne s’est pas produit, il s’est ensuite tourné vers Sergiy Derevyanchenko, puis Kamil Szeremeta, puis Ryota Murata. »

« Il y avait des raisons à ces combats. Szeremeta était une défense de titre obligatoire. Vous aviez Murata, qui avait la version complète d’une ceinture mondiale [WBA]. Alors maintenant, c’est un champion unifié pour ce troisième combat avec Canelo, mais il n’a pas affronté Jaime Munguia, il n’a pas affronté Demetrius Andrade. »

« Il n’a pas affronté le type de combattants qu’il aurait normalement dû affronter avant Canelo. Cela me fait me demander à quel point Golovkin et son équipe sont confiants qu’il peut encore gagner un gros combat. »

« L’autre chose importante est au sujet de de son combat avec Derevyanchenko. Au lendemain de ce combat, vous vous êtes beaucoup posé des questions sur la stabilité physique de Gennady Golovkin, et les fans ont dû se poser la même question après son combat contre Murata. »

« Murata a frappé Golovkin plusieurs fois au corps, l’obligeant à respirer profondément, à reculer pour reprendre ses esprits, et contre Murata, il a pu s’en sortir parce que Murata n’est pas un cogneur menaçant et pas vraiment un poids moyen d’élite. »

« Je pense que, connaissant Eddy Reynoso, connaissant Canelo, qu’ils vont avoir un excellent plan de match en ce qui concerne les attaques au corps. Combien Golovkin peut-il supporter si Canelo va sans relâche au corps? »

« Canelo est un bon cogneur au corps. Sa vitesse et sa puissance dans la section médiane sont aussi bonnes que n’importe qui en boxe. Il va sûrement attaquer le corps de Golovkin. »

« Est-ce que Golovkin, à ce stade avec ses 40 ans, après avoir traversé tout ce qu’il a traversé, peut-il résister à ce genre d’agression? C’est, pour moi, la plus grande question pour GGG », a déclaré Mannix

« Nous arrivons donc également à des questions autour de Canelo », a déclaré Costello. « Peut-on poser une question à un homme qui a été professionnel pendant 17 ans, bien plus de la moitié de sa vie? Il a eu beaucoup de rounds durs et beaucoup de combats durs. Pour paraphraser Steward [Emanuel, 1944-2012] au sujet de ce sport dont j’ai parlé il y a quelques années: « Vous pouvez souvent juger de l’âge d’un combattant, pas en mois et en années, rien n’a voir avec le calendrier, mais par le nombre de rounds difficiles qu’il a eus. »

« Après tous ses succès, il y a eu beaucoup, beaucoup de rounds difficiles dans les combats de Canelo. Il y a eu également des rounds difficiles plus récemment contre Dmitry Bivol. Il y a eu un moment au milieu du combat, c’était assez long, de relative inactivité, où il semblait prendre des vacances. »

« A-t-il fait cela parce qu’il devait le faire, parce qu’il n’a plus cet esprit implacable, ni dans son corps ni dans sa tête? Une précision, un indice qui peut, en tout cas pour moi, nous éclairer: il joue énormément au golf à présent. »

« Pour arriver au niveau où il joue en ce moment sur le gazon, il faut en effet beaucoup jouer au golf. Je me demande simplement si, à ce stade de sa vie, cela est également un facteur, si cela lui a enlevé une quantité non négligeable de concentration et de dévotion dans le gymnase. »

« Je m’accroche à ce que l’écrivain Jerry Eisenberg a dit à propos d’Ali et Frazier dans les années 70. Quand ils se sont battus, c’est finalement devenu un combat non pour un titre mais pour le championnat de l’autre. J’ai ce genre de sentiment à propos de ces deux-là. Une fois que la cloche sonnera, ils tireront le meilleur parti l’un de l’autre. »

« J’espère juste qu’on aura quelque chose de semblable à 2017 et 2018. Ensuite, nous pouvons tous rentrer à la maison en nous souvenant d’une grande trilogie plutôt que seulement deux des trois combats mémorables », a déclaré Costello.

« Ouais, quand je repense au combat de Bivol, ce n’est pas une excuse parce que vous devriez être préparé, et Bivol était génial. Je ne pense pas que Canelo l’ait pris suffisamment au sérieux comme il aurait dû le faire », a déclaré Mannix.

« Je pense que Canelo a regardé Bivol, et a vu la façon dont il s’est battu contre Craig Richards, a remarqué qu’il ne pouvait pas assommer Lenin Castillo. Canelo et son équipe ont dû regarder la vidéo de Bivol dans ses combats les plus récents et se sont dit: « Ce type ne va pas être une menace majeure pour nous. »

« Ensuite, vous montez sur le ring avec lui, et vous voyez Bivol exécuter la performance de sa vie, redevenu comme le gars qui se battait sur HBO, éliminant Sullivan Barrera et certains de ces mi-lourds encore moins bons », a conclu Chris Mannix.

A LIRE : Il y a un risque que Canelo prenne sa retraite s’il combat Artur Beterbiev [26/06/2021]

« Canelo est déconnecté de la réalité »

Même Gennady Golovkin a pensé que Canelo Alvarez était déconnecté de la réalité avec la façon dont il a levé la main dans ce qu’il pensait être une victoire pour lui lors de son dernier combat contre Bivol en mai dernier. Pour Golovkin, il ne faisait aucun doute que Bivol, le champion WBA des mi-lourds, avait vaincu Canelo de façon nette. Golovkin a l’impression que Canelo pense que le monde tourne autour de lui.

Triple G, comme beaucoup de gens, se demande pourquoi il a fallu si longtemps à Canelo pour le combattre à nouveau. Canelo ne se gêne pas de critiquer l’opposition que Golovkin a affrontée au cours des quatre dernières années, depuis leur revanche, et pourtant lui non plus n’a pas combattu des gars dangereux ni au super-moyens ni chez les mi-lourds.

Golovkin note que Canelo a choisi de ne pas combattre David Benavidez au super-moyen, ni Artur Beterbiev au mi-lourd, ce qui en dit long sur lui. Mais il ne fait aucun doute que le Kazakh non plus n’a pas affronté les gros criminels au poids moyen au cours des quatre dernières années, et Canelo non plus, à l’exception de son combat contre Bivol, qu’il a perdu. Golovkin dit que s’il gagne ce combat, il pourrait y avoir une revanche avec Canelo. Sinon, il dit qu’il a d’autres projets commerciaux dont il parlera plus tard.

Avec les antécédents de Canelo pour avoir remporté des décisions controversées, il est possible que Golovkin doive le submerger comme Bivol l’a fait pour qu’il remporte une victoire s’il ne parvient pas à l’assommer. Cela aurait été mieux si la trilogie avait été organisé dans un lieu neutre, mais Canelo est la face A. C’est lui qui décide de tout pour le combat, et naturellement, il n’allait pas prendre de risques en organisant la trilogie dans un lieu neutre.

« Beaucoup de gens posent cette question, et beaucoup de gens ne comprennent pas. Je suppose que c’est sa façon de voir à lui. Il répète: « Ouais, tu as dit quelque chose sur moi. » Je ne parle pas du tout de lui », a déclaré Golovkin à Clobberin’ Time lorsqu’on lui a demandé pourquoi Canelo Alvarez pensait qu’il ne l’aimait pas.

« Ce que j’ai dit n’était que des faits. Il aime quand les gens disent des choses flatteuses. C’est différent. Je pense que quand quelqu’un est véridique et honnête en rappelant les faits, cela devrait être respecté. »

« Peut-être que c’est sa stratégie de rejeter la faute sur moi, de m’accabler en me traitant de « double face. » Je sais que je ne le suis pas. Nous savons tous qu’il y a eu un verdict d’une organisation officielle, et tout ce qui a été dit n’était que des faits vrais », a insisté Golovkin, semblant faire allusion, encore une fois, au test positif de Canelo pour le clenbutérol.

« Nous savons tous ce qui s’est passé, comment il a évité ce combat, et qu’il est passé par le tribunal », a rappelé Golovkin en réagissant à Canelo qui disait qu’il avait combattu une meilleure opposition que lui au cours des quatre dernières années. « Rappelez-vous, nous avions une clause de revanche, mais il a quand même rompu le contrat. »

« Donc, encore une fois, c’est un peu hypocrite, c’est sa stratégie, et je pense que nous devons déjà savoir, quoi qu’il dise, que ce n’est pas toujours vrai. J’ignore ce qu’il raconte, et je ne veux pas parler pour lui. On a vu son comportement lors des conférences de presse. On l’a vu lever les bras après son dernier combat [contre Dmitry Bivol], croyant sans doute qu’il avait gagné. Cela montre qu’il est déconnecté de la réalité et qu’il vit dans son propre monde. »

« Unifier la division [super-moyen] serait incroyable. Cela me motive davantage en tant qu’athlète, je dirais », a ajouté Golovkin sur la possibilité de devenir potentiellement le champion incontesté des super-moyens s’il battait Canelo.

« Contre Canelo, comme je l’ai dit, lui infliger une défaite, ce serait bien aussi, bien sûr. Mais de mon côté il n’y a rancoeur. C’est juste un autre combat dans ma carrière. Ce ne serait donc qu’un joli bonus. Regardez son dernier combat, Bivol a gagné, et ça n’a pas beaucoup changé Bivol. C’était juste un gros bonus pour lui en remportant ce combat. »

« Je suis vraiment heureux de ce que je ressens en ce moment. Je me sens bien et cela fait partie de ma carrière. S’entraîner dur pour livrer tout ce que j’ai en moi et être aussi dévoué que possible. »

« La seule différence serait probablement comment j’aborde ce combat et comment je compte le gérer », a ajouté Golovkin à propos du fait qu’il grimpe d’une marche pour la trilogie de ce soir au super-moyen.

« Pour moi, au poids moyen, ce n’était pas facile parfois aussi. Je portais une combinaison de perte de poids pendant plusieurs jours pour perdre plus d’eau. Cette fois-ci je n’ai pas eu besoin de le faire. »

« J’espère que notre troisième combat entrera dans l’histoire comme un combat passionnant, et en même temps, le troisième combat ne devrait pas effacer les deux premiers, le résultat et les combats réels. »

« Bien sûr, j’espère gagner le troisième combat et que les juges ne change pas la situation. J’espère que les juges seront honnêtes et justes. Je peux seulement l’espérer. Alors, on verra comment ça va se passer. »

« Je ne comparerais pas la rivalité Marquez-Pacquiao et la nôtre. La seule chose qui serait similaire, c’est que ce sont de grands combats qui sont entrés dans l’histoire. J’espère que nos combats, tous les combats, seront grands et aussi historiques que ceux-là. »

« C’est difficile pour moi de le dire. Je ne sais pas ce qu’il fait pendant l’entraînement en ce moment. Je ne sais pas comment il se sent », a déclaré Golovkin lorsqu’on lui a dit que le taux de travail de Canelo avait diminué au cours de ses deux derniers combats.

« Je dirais plutôt qu’au mi-lourd c’était probablement une catégorie de poids difficile pour lui, et son approche d’entraînement comportait certaines erreurs qui ont conduit à ces résultats. C’est une question pour lui. Quelles excuses va-t-il trouver et comment va-t-il s’en sortir cette fois-ci? »

« Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En parlant de nos combats, cette catégorie de poids est plus confortable pour lui, et en plus, il pense que c’est personnel entre nous. Je dirais, et c’est pour nous deux, nous allons appuyer sur l’accélérateur jusqu’au bout et y aller à fond. »

« Je pense que j’ai eu une excellente carrière. J’ai eu beaucoup de réalisations et je suis très content de mon héritage », a déclaré Golovkin lorsqu’on lui a dit s’il prévoyait de prendre sa retraite après la trilogie avec Canelo.

« Je suis dans le livre Guinness des records pour le plus grand nombre de KO dans la division des poids moyens, et le plus grand nombre de défenses de titre. J’ai des plans, de bons plans, des plans intéressants après ce combat. »

« Discutons-en après parce qu’avec ce combat, il pourrait y avoir une revanche ou quelque chose comme ça. Mais cette question est pour plus tard », a conclu Golovkin en souriant.

A LIRE : Canelo Alvarez n’est pas le combattant numéro 1, et encore moins le plus grand des Mexicains [13/11/2021]

2017 & 2018

C’est un combat significatif. Il n’est pas trop tard, comme certains le croient. Oui, c’est vrai que Golovkin a pris un coup de vieux et que Canelo s’est amélioré. Mais tout le monde sait que Golovkin avait clairement remporté le premier combat et bien fait dans le deuxième, cela rend la trilogie d’autant plus intéressante.

A propos de leur premier affrontement, selon CompuBox, Golovkin a devancé Canelo dans 11 des 12 rounds, et au total, de près de 50 coups puissants, ce qui aurait dû conduire à une victoire claire par décision. Après tout, le but de la boxe est de frapper et non de se faire frapper, et c’est ce qu’a fait Golovkin. Admettons que les juges étaient honnêtes [c’est une supposition], ils ont alors été impressionnés par deux choses : premièrement, Golovkin n’a pas complètement anéanti Canelo, comme il l’a fait à beaucoup de ses adversaires précédents et deuxièmement, Canelo a devancé les coups puissants de Golovkin, et ses coups étaient plus rapides et plus flashy, grâce à la rapidité de ses mains et sa bonne technique. Cependant, sur les 24 observateurs qui ont couvert le premier combat, 20 l’ont marqué pour Golovkin, 3 ont pensé que c’était un match nul et un seul a marqué le combat en faveur de Canelo.

Golovkin a été surpris et intimidé par la vitesse de la main, la résistance aux coups et la capacité de Canelo à le contrer durement, il a donc gardé une distance de sécurité et n’a pas insisté pour aller chercher le KO. On parle ici du combattant qui a eu une séquence de 21 KO d’affilée avant d’être contraint de tenir la distance par le rapide et coriace Daniel Jacobs. Ainsi, il est peut-être là le facteur qui a fait que les juges aient décidé de déclarer un match nul, le fait que Golovkin n’a même pas pu larguer Canelo au moins une fois, alors qu’il l’a fait lors de ses 22 combats précédents, et a remporté 21 des 22 par KO.

Étant donné que le premier combat a été jugé nul, les fans ont exigé une revanche, qui a eu lieu un an plus tard en 2018. Et le résultat a été tout aussi controversé. Sur les 19 médias qui ont couvert le combat, 10 l’ont donné à Golovkin, 8 l’ont jugé nul et seulement 1 média a favorisé Canelo.

Selon CompuBox, Golovkin a remporté 8 des 12 rounds, Canelo a remporté trois rounds et ils ont lancé le même nombre de coups dans 1 round. Donc, cela aurait dû conduire à une victoire de Golovkin. Mais pas si vite. Canelo a devancé Golovkin en coups puissants à chaque tour à partir du 4ème, sauf au 5ème tour. Et pour le reste des tirs, coups au corps, jab, etc, Canelo a décroché 46 coups contre seulement 6 coups pour Golovkin.

Encore une fois, il y a deux facteurs qui peuvent fournir une justification, même s’ils n’expliquent pas pourquoi certains juges et fans pensaient que Canelo méritait la victoire. La première était que Golovkin a proposé à Canelo un combat « à la mexicaine », où les deux gars s’installeraient au centre du ring en lançant des bombes sans reculer. Canelo avait dit que c’était du bluff de la part de Golovkin et s’est avancé dans ce combat, faisant la supposition que Golovkin ne pouvait pas suivre sa vitesse de main, son formidable contre et son meilleur jeu intérieur, ainsi que sa force physique probablement supérieure. Aux yeux de nombreux fans, Canelo a résolu l’énigme de Golovkin en résistant avec succès au puissant cogneur.

A LIRE : David Benavidez: « Je suis le gars qui battra Canelo Alvarez » [21/01/2021]

Je crois que la raison pour laquelle Golovkin a perdu le 2è combat sur les cartes des juges était à cause du conseil de son entraîneur de l’époque, Abel Sanchez, lui demandant d’éviter presque complètement de lancer des coups au corps. Décision incompréhensible, car des coups au corps auraient usé Canelo, l’auraient rendu moins susceptible d’aller de l’avant et auraient permis à Triple G de placer sa droite. Peut-être qu’un expert en boxe pourrait nous expliquer pourquoi un entraîneur a conseillé cela à son combattant. Golovkin a fini par se séparer d’Abel Sanchez après ce combat, et Canelo a obtenu une victoire par décision très disputée.

Il existe deux scénarios sur la façon dont ce troisième combat se déroulera: prévisible et passionnant. Le résultat prévisible, énoncé par Paulie Malignaggi, est que l’équipe de Canelo a attendu avec succès que Golovkin vieillisse, et que le Mexicain se soit considérablement amélioré depuis lors, alors que Golovkin a décliné à cause de l’âge ou, au mieux, a stagné. Deux variantes de cette thèse sont que Canelo est le meilleur boxeur maintenant et gagnera une décision unanime claire et définitive s’il ne se fait pas assommer, ou qu’il est probable qu’il éliminera Golovkin en raison de sa jeunesse et de la différence de compétence.

En revanche, pour Juan Manuel Marquez, sa thèse est qu’il y a de fortes ressemblances entre la trilogie Canelo-Golovkin et les quatre combats de Pacquiao et Marquez, où Marquez a été privé de victoire dans plusieurs combats serrés et très disputés.

Alors, quelle thèse est la bonne? Les deux sont tirées par les cheveux. Le problème avec la thèse de Malignaggi est que s’il est vrai que Canelo a attendu que Golovkin vieillisse, il a eu les combats les plus difficiles et a accumulé plus d’usure depuis lors. De plus, Canelo a maintenant 32 ans et a été sur le ring depuis 17 ans. Sans oublier que Golovkin n’a jamais été assommé ni même renversé dans aucun de ses combats professionnels ou amateurs.

Le problème avec la thèse de Marquez est que Pacquaio était un combattant agressif et parfois négligent qui avançait constamment, alors que Marques était un combattant orienté vers la défensive avec un QI de boxe bien plus élevé. En revanche, ici c’est Golovkin qui avance et Canelo est un combattant souvent sur la défensive avec un meilleur QI de boxe. Donc cela devrait favoriser Canelo étant donné qu’il est meilleur contreur.

Malheureusement, je crois que le résultat sera prévisible. Le Mexicain intimidera Golovkin avec son amélioration, sa vitesse de la main, ses combinaisons, sa défense et ses contres. Je vois deux résultats comme probables: Soit Canelo obtient une victoire claire par décision, soit il obtient une victoire encore plus nette par décision en partie à la suite d’un renversement grâce à une grosse balle au corps. Golovkin était sur le point de s’effondrer contre Sergiy Derevyanchenko – si l’arbitre n’avait pas arrêter bêtement l’action au 5ème tour – et on a vu la même chose contre Murata.

Canelo est le combattant plus jeune, qui s’est le plus amélioré, le plus astucieux et malgré les meilleurs efforts de Golovkin, sa prudence et ses compétences défensives qui le pousseront à s’engager uniquement dans une agression efficace par opposition à une agression imprudente, Canelo gagnera grâce à ses combinaisons habiles et sa défense efficace.

A LIRE : Une carrière bâtie sur le succès: l’histoire d’Abel Sanchez [30/03/2020]

« Canelo ne peut pas se permettre de perdre »

Quoi qu’il en soit, Canelo Alvarez est dans une position où il ne peut pas se permettre de perdre ce soir face à son vieil ennemi. Il a déjà été expulsé de la liste en tant que n°1 livre pour livre après sa défaite contre Bivol en mai dernier. Une autre défaite aux mains de Golovkin serait catastrophique pour la carrière de Canelo, ancien champion du monde dans quatre divisions.

Perdre contre Golovkin n’est pas quelque chose que Canelo pourrait passer sous le tapis, comme il tente de le faire après sa défaite contre Bivol. Les fans de boxe ne vont pas avaler une autre excuse de Canelo s’il leur disait que quelque chose se serait mal passée pendant le camp d’entraînement. Si Canelo perd contre Golovkin, il devra assumer cette défaite et ne pas essayer de trouver un alibi bidon.

« Canelo contre Golovkin, une guerre pour régler leur compte. Cette trilogie complètera la carrière de deux des plus grandes stars de cette génération », a déclaré Chris Mannix à l’émission JAB de DAZN.

« Canelo entre dans ce combat en tant que favori important, mais les deux gars ont beaucoup de choses en jeu, dont une victoire nette après deux combats rapprochés. Pour qui ce combat est-il le plus important, Canelo ou GGG ? »

« Canelo a plus en jeu dans ce combat. Il doit prouver et montrer aux fans de boxe, aux ennemis, aux critiques, à tout le monde, qu’il est toujours un talent livre pour livre », a déclaré Sergio Mora.

« Il n’est plus le n°1. Il n’est plus le grand patron de la liste livre pour livre. Il a été expulsé des trois premiers. Alors maintenant, il doit prouver qu’il est toujours là, et il doit le faire contre Golovkin. Quelqu’un qu’il n’a pas clairement battu. »

« Cette rivalité amère remonte à 2017. Nous n’avons toujours pas de vainqueur clair ici. Une décision partagée, un victoire à la majorité, nous avons besoin d’une décision claire maintenant, et je pense que nous allons l’obtenir cette fois-ci. »

« Non seulement parce qu’ils sont des rivaux de longue date et qu’ils se connaissent bien, qu’ils connaissent le pouvoir de l’autre et tout le reste, mais il est temps qu’on le sache de façon claire. Ils sont obligé de trouver un moyen. »

« Et en boxe, la solution est un KO. Dans chaque grandes trilogies, nous avons vu des KO. Nous allons avoir quelque chose de fantastique pour les fans, et nous allons enfin terminer cette trilogie et la mettre derrière nous », a prédit Sergio Mora.

A LIRE : Les plus grandes trilogies dans l’histoire de la boxe [02/03/2020]

Le problème est que Canelo entre dans ce combat avec beaucoup de colère, quaisment de la haine. Et c’est peut-être difficile pour lui d’utiliser cette colère à son avantage, car il manque d’endurance pour se battre agressivement pendant une période prolongée.

Lors du dernier combat de Canelo, il n’avait plus rien après deux tours contre Bivol, et a été totalement scolarisé durant les dix derniers rounds. La haine que Canelo ressent pour Golovkin pourrait se retourner contre lui s’il croit qu’il peut y aller comme il l’a fait contre Avni Yildirim ou Callum Smith.

« Oui, c’est ce combat-là », a déclaré Canelo Alvarez à TMZ Sport lorsqu’on lui a demandé si c’était le combat dans lequel il ressent le plus de colère au cours de sa carrière. « J’ai tellement faim et suis tellement motivé pour ce combat. Je déteste tellement ce gars. »

« Je ne sais pas. Lors du deuxième combat, il a commencé à parler de moi. Je ne sais pas, nous verrons », a ajouté Canelo lorsqu’on lui a demandé s’il serait ami avec Golovkin après le combat de ce soir.

« Il est toujours fort. Je l’ai vu dans son dernier combat [contre Ryota Murata]. Il est toujours fort. Je pense qu’il va tout apporter pour ce combat. Il va être plus dangereux parce qu’il pense que c’est son dernier combat. Je me suis préparé pour le meilleur Golovkin », a prévenu Canelo.

« GGG, il a pris le relais. Quand il est venu aux États-Unis, il a assommé tous ceux qu’ils ont mis devant lui », a déclaré Sergio Mora à Jabs de DAZN. « Ce n’est pas sa faute à lui s’ils l’ont mis avec ces gars. »

« Il était l’homme des spectacles dramatiques et il va terminé sa carrière de manière fantastique. Tout le monde réclamait de regarder les combats de GGG. Il avait le style mexicain et les Mexicains l’aimaient. Il avait cette aura autour de lui. »

« Je pense que non seulement il fait partie du Temple de la renommée, mais il est l’un des plus grands poids moyens à avoir jamais mis des gants. C’est beaucoup à transporter; c’est un gros fardeau. »

« Ce n’est pas parce qu’il n’a pas les noms associés à son record qu’il est moins bon », a déclaré Mora à propos de Golovkin. « Il a battu Canelo la première fois, qu’il n’ait pas obtenu la décision ou non on s’en fout. »

« Les gens le savent déjà. La deuxième fois a été un autre combat serré. Ce troisième combat, je crois, et beaucoup de gens dans cette entreprise le pensent aussi, nous allons avoir un vainqueur clair. »

« Non seulement à cause de l’âge et de la familiarité, mais ils ne s’aiment pas. Ce sont des rivaux acharnés. Donc, avec une rivalité amère vient une décision douce. Je pense que nous allons avoir un doux KO cette fois-ci. C’est formidable pour tout le monde », a conclu Sergio Mora qui est persuadé que Canelo va assommer Golovkin.



A LIRE : Canelo: « Le combat contre Makabu n’est pas encore fait » / Hearn veut le voir au mi-lourds [22/12/2021]

A LIRE : En éliminant Browne, Beterbiev a ruiné ses chances pour un combat avec Canelo [21/12/2021]

A LIRE : Quelle performance doit réaliser Beterbiev pour qu’il ait une chance d’affronter Canelo? [17/12/2021]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Artur Beterbiev – Aperçu d’Oleksandr Gvozdyk [15/11/2021]

A LIRE : Tim Bradley est persuadé que Canelo battra Artur Beterbiev [26/10/2021]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Marcus Browne commandé par le World Boxing Council [20/08/2021]

A LIRE : Canelo est peut-être sur le point de lâcher Plant pour Bivol ou Beterbiev [03/07/2021]

A LIRE : Eddy Reynoso confirme les propos d’Eddie Hearn: Canelo affrontera Beterbiev ou Bivol en 2022 [27/06/2021]

A LIRE : Il y a un risque que Canelo prenne sa retraite s’il combat Artur Beterbiev [26/06/2021]

A LIRE : Canelo Alvarez a raison d’éviter Artur Beterbiev [05/01/2021]

A LIRE : Bob Arum: « Artur Beterbiev vs Joe Smith Jr à New York en automne » [05/05/2021]

A LIRE : Reynoso dit que Canelo éliminera Saunders puis il ciblera Beterbiev en 2022 [04/05/2021]

A LIRE : Joe Smith Jr mérite-il un combat avec Artur Beterbiev – et peut-il le battre? [14/04/2021]

A LIRE : Maxim Vlasov s’est fait voler la victoire contre Joe Smith Jr. [11/04/2021]

A LIRE : Joe Smith Jr vs Maxim Vlasov ce samedi, le vainqueur affrontera Beterbiev en 2021 [08/04/2021]

A LIRE : Beterbiev sera un grand favori contre Smith Jr, dit Max Kellerman [31/03/2021]

A LIRE : Canelo Alvarez ferait mieux de ne pas accepter un combat avec Artur Beterbiev [27/03/2021]

A LIRE : Beterbiev et Ramsay démentent avoir reçu un appel de la team Canelo [22/03/2021]

A LIRE : Artur Beterbiev arrête Adam Deines dans un combat plus long que prévu [21/03/2021]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Adam Deines [79,15 kg vs 79 kg] [20/03/2021]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Adam Deines ce samedi: Beterbiev voudrait Canelo ensuite [18/03/2021]

A LIRE : Artur Beterbiev dans l’octogone? [18/03/2021]

A LIRE : Joe Smith Jr vs Artur Beterbiev en cas de victoire samedi, dit Bob Arum [12/02/2021]

A LIRE : Joe Smith Jr veut Artur Beterbiev ou Dmitry Bivol après Maxim Vlasov [03/02/2021]

A LIRE : Canelo Alvarez a raison d’éviter Artur Beterbiev [05/01/2021]

A LIRE : Gilberto Ramirez cherche des ennuis en appelant Dmitry Bivol et Artur Beterbiev [22/11/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev, blessé aux côtes, reporte son combat contre Adam Deines au 11 décembre [13/09/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Adam Deines le 11 décembre à Moscou [26/08/2020]

A LIRE : Jean Pascal est désormais l’obligatoire WBC d’Artur Beterbiev [15/08/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Meng Fanlong le 25/09 en Russie sur ESPN+ [07/08/2020]

A LIRE : Callum Smith veut grimper de poids pour aller défier Artur Beterbiev [23/06/2020]

A LIRE : Callum Johnson: « Artur Beterbiev est un monstre de la nature. Il battra Dmitry Bivol », [17/04/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev veut combattre au Royaume-Uni, déclare Todd Duboef [08/04/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol: l’analyse d’Andre Ward [02/04/2020]

A LIRE : Andre Rozier dit que Canelo Alvarez battra Artur Beterbiev [20/03/2020]

A LIRE : Le vrai du faux sur ceux qui ont évité (ou pas) Dmitry Bivol[7/02/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol possible en août à Saint-Pétersbourg [2/02/2020]

A LIRE : Eleider Alvarez attend avec impatience l’épreuve de force contre Joe Smith Jr. [22/01/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Fanlong Meng le 28 mars prochain, mais plus en Chine [10/01/2020]

A LIRE : Le manager de Dmitry Bivol considère Gilberto Ramirez comme l’adversaire idéal [19/01/2020]

A LIRE : Joe Smith Jr. surclasse le sprinter Jesse Hart et s’en sort malgré la fiche farfelue du juge James Kinney [13/01/2020]

A LIRE : Une offre de 1,9 million $ remportée par une obscure agence chinoise pour le combat d’Artur Beterbiev vs Fanlong Meng [31/12/2019]

A LIRE : Joe Smith Jr. affronte Jesse Hart samedi 11 janvier [07/01/2020]

A LIRE : Callum Johnson choisit Beterbiev pour battre Gvozdyk [19/10/2019]

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déteminé et sans pitié [vidéo] [19/10/2019]

A LIRE : Artur Beterbiev stoppe Oleksandr Gvozdyk [19/10/2019]

A LIRE : Artur Beterbiev galère pour trouver des adversaires [27/03/2018]

A LIRE : Sullivan Barrera a assombri la carrière de Joe Smith Jr. [21/07/2017]

Articles recommandés / les plus lus :

A LIRE : Que devient Everett « Bigfoot » Martin, le Roi des Journeymen? [16/11/2021]

A LIRE : [LIVRE] « Dans l’ombre du boxeur, l’Entraîneur » d’Ingrid Lanzenberg [24/10/2021]

A LIRE : Andre Ward dit que Fury peut maintenant faire ce qu’il veut [12/10/2021]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder 3: Les réactions à la victoire de Tyson Fury [10/10/2021]

A LIRE : Efe Ajagba a-t-il une chance contre Frank Sanchez ce samedi soir? [08/10/2021]

A LIRE : Fans et promoteurs réagissent à la défaite de Joshua / Usyk veut une revanche à Kiev [27/09/2021]

A LIRE : Oleksandr Usyk a réécrit l’histoire chez les poids lourds en surclassant Anthony Joshua [26/09/2021]

A LIRE : Anthony Joshua prédit que Deontay Wilder mettra KO Tyson Fury le 9 octobre [24/09/2021]

A LIRE : Caleb Plant souffre d’une coupure après avoir été frappé par Canelo à la conférence de presse [22/09/2021]

A LIRE : John et Tyson Fury se moquent du monde / Wilder prêt à se jeter dans la boue avec Fury [19/09/2021]

A LIRE : Fury-Wilder III: Excellente sous-carte chargée de 3 combats de poids lourds [30/06/2021]

A LIRE : Pour que Wilder regagne le respect des fans et marque la division au fer rouge [17/06/2021]

A LIRE : Floyd Mayweather vs Logan Paul: l’ultime insulte faite aux fans et au sport [08/06/2021]

A LIRE : Fury vs Wilder 3: La confiance de Tyson Fury est à son comble [24/05/2021]

A LIRE : Victoire unanime et bien plus large de Taylor sur Ramirez que le score scandaleux de 114-112 [23/05/2021]

A LIRE : Le médiateur a foutu la pagaille chez les poids lourds en donnant raison à Deontay Wilder [21/05/2021]

A LIRE : La légende Marco Antonio Barrera [28/04/2021]

A LIRE : La légende de la boxe Marvin Hagler décède à 66 ans [14/03/2021]

A LIRE : Dillian Whyte a exécuté un Alexander Povetkin plus vieux et pas en forme [28/03/2021]

A LIRE : Quand Michael Spinks ne voulait pas quitter son vestiaire pour combattre Mike Tyson [12/03/2021]

A LIRE : Pourquoi Mike Tyson vs George Foreman ne s’est jamais produit [15/01/2021]

A LIRE : Alexander Povetkin vs Dillian Whyte 2 le 6 mars [13/01/2021]

A LIRE : Tommy Morrison n’est pas mort du SIDA, insiste toujours sa femme, Trisha Morrison [03/01/2021]

A VOIR : [VIDÉO] Canelo Alvarez depuis sa perte contre Floyd Mayweather Jr. [28/12/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez surclasse Callum Smith [20/12/2020]

A VOIR : [VIDÉO] Tyson Fury vs Anthony Joshua [18/12/2020]

A LIRE : Lennox Lewis avait-il encore des choses inachevées à éclaircir avec Vitali Klitschko? [16/12/2020]

A LIRE : Felix Verdejo vs Masayoshi Nakatani: la volonté de gagner [15/12/2020]

A LIRE : Alexander Povetkin vs Dillian Whyte 2 le 6 mars [13/01/2021]

A VOIR : [VIDÉO] Qui est le meilleur welter aujourd’hui? [11/12/2020]

A LIRE : Anthony Joshua vs Kubrat Pulev – Aperçu [09/12/2020]

A LIRE : Floyd Mayweather et Manny Pacquiao: deux légendes aux désirs totalement opposés [08/12/2020]

A LIRE : La boxe aurait besoin des youtubeurs [04/12/2020]

A VOIR : [VIDÉO] Evander Holyfield – Top 5 des victoires notables [03/12/2020]

A LIRE : C’était il y a 20 ans: Felix Trinidad vs Fernondo Vargas [02/12/2020]

A LIRE : « No Mas » [25/11/2020]

A LIRE : Arum est au désespoir à cause de Crawford qui fait fuir les fans alors qu’il gagne [25/11/2020]

A LIRE : Daniel Dubois Joe vs Joyce: Dubois pourrait cacher une mandibule fragile – Prédictions [22/11/2020]

A LIRE : Les invraisemblables excuses des combattants [18/11/2020]

A LIRE : Crawford Grimsley: L’ascension fulgurante d’un combattant qui a fini par disparaître en un éclair [13/11/2020]

A LIRE : Quand Ralph Citro a révélé les magouilles de certains boxeurs grâce à l’informatique [10/11/2020]

A LIRE : Il y a 50 ans: Quand Ali est revenu sur le ring en héros [08/11/2020]

A LIRE : Lopez vs Lomachenko – Réflexions sur la notation des juges [02/11/2020]

A LIRE : Kell Brook – La dernière valse [28/10/2020]

A VOIR : [VIDÉO] Teofimo Lopez – Nouveau Roi des poids légers [24/10/2020]

A LIRE : Teofimo Lopez domine et défait Vasyl Lomachenko par décision unanime [Vidéo] [18/10/2020]

A LIRE : Lomachenko vs Lopez: Turbo Chess vs Turbo War [17/10/2020]

A VOIR : [VIDÉO] Fury vs Joshua – Est-ce que ce combat va vraiment avoir lieu? – Aperçu [08/10/2020]

A LIRE : Combat de l’année: Jose Zepeda arrête Ivan Baranchyk dans le 5ème [vidéo] [04/10/2020]

A LIRE : Floyd Mayweather Jr. offre son aide à Wilder et s’excite stupidement sur Wanheng Menayothin [01/10/2020]

A VOIR : [VIDÉO] Vasyl Lomachenko vs Teofimo Lopez – Aperçu et prédiction [29/09/2020]

A LIRE : Filip Hrgovic a assommé durement Alexandre Kartozia [28/09/2020]

A LIRE : Tony Yoka a perdu beaucoup contre Johann Duhaupas hier soir [26/09/2020]

A LIRE : Jarrell Big Baby Miller attribue son récent test positif au Viagra [24/09/2020]

A LIRE : Frank Warren abîme encore plus l’image du British Boxing Board of Control [BBBoC] [20/09/2020]

A LIRE : Vasyl Lomachenko vs Teofimo Lopez officiel pour le 17 octobre à Las Vegas [09/09/2020]

A LIRE : Alexander Povetkin efface Dillian Whyte dans le 5ème round [23/08/2020]

A LIRE : Vasyl Lomachenko vs Teofimo Lopez: Loma accepte moins d’argent pour finaliser le combat [09/08/2020]

A LIRE : La légende Chris Eubank Sr. [03/08/2020]

A LIRE : La boxe déshonorée : Seniesa Estrada vs Miranda Adkins [vidéo] [01/08/2020]

A LIRE : L’histoire de Michael Bentt, le sympathique Roi oublié des poids lourds [13/07/2020]

A LIRE : Pacquiao / Mayweather: Qui a eu la meilleure carrière? [30/05/2020]

A LIRE : Sugar Ray Leonard discute de son combat contre Marvin Hagler [14/05/2020]

A LIRE : Quinze ans après, Ricky Hatton se souvient de sa bataille avec Kostya Tszyu [29/04/2020]

A LIRE : Julian Jackson / Gerald McClellan: parcours croisés de deux des plus durs cogneurs que la boxe ait connus [28/04/2020]

A LIRE : Callum Johnson: « Artur Beterbiev est un monstre de la nature. Il battra Dmitry Bivol » [17/04/2020]

A VOIR : [VIDÉO] L’histoire de la division poids lourd avec Emanuel Steward [15/04/2020]

A LIRE : Teddy Atlas sur Andy Ruiz: « Le poids n’était pas la cause de sa perte contre Joshua » [09/04/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol: l’analyse d’Andre Ward [02/04/2020]

A LIRE : Les cinq victoires les plus impressionnantes de Joe Calzaghe [01/04/2020]

A LIRE : Une carrière bâtie sur le succès: l’histoire d’Abel Sanchez [30/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez reviendra-t-il chez les mi-lourds pour affronter un animal comme Artur Beterbiev? [28/03/2020]

A LIRE : Suspicion de dopage: Un fermier affirme que l’équipe de Tyson Fury lui aurait offert de l’argent pour mentir [15/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Billy Joe Saunders le 2 mai – Aperçu [06/03/2020]

A LIRE : Effrayés par la dernière performance de Jorge Linares, les Garcia père et fils se dégonflent [vidéo] [03/03/2020]

A VOIR : [VIDÉO] Un aperçu original du méga-combat revanche entre Deontay Wilder et Tyson Fury 2 [02/03/2020]

A LIRE : Les plus grandes trilogies dans l’histoire de la boxe [02/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Deontay Wilder doit effacer de sa tête l’idée même d’une trilogie avec Tyson Fury [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury STOP Deontay Wilder au 7ème. Wilder devrait oublier la trilogie [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury TKO Deontay Wilder au 7ème round [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Wilder & Fury II : insultes et révélations durant la conférence de presse [vidéo] [20/02/2020]

A LIRE : Jorge Linares a écrasé Carlos Morales en 4 rounds [vidéos] [15/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : faire des prédictions en boxe, c’est amusant [13/02/2020]

A LIRE : Le style post-mexicain, une boxe véritablement mondiale, arrive [12/02/2020]

A LIRE : Clay Collard vs Raymond Guajardo: le round de l’année [vidéo] [03/02/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Ryota Murata le 23 mai au Saitama Super Arena, et non le 2 mai [31/01/2020]

A LIRE : L’opprimé Jeison Rosario a détruit le champion Julian Williams [Full fight] [19/01/2020]

A LIRE : Edwin Rodriguez vs Michael Seals, grosses fusillades et KO à la pelle [vidéo] [18/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury physiquement méconnaissable [18/02/2020]

A LIRE : Alejandra Jimenez bat Franchon Crews-Dezurn dans un combat fou et appelle Claressa Shields [Full fight] [14/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia veut se mesurer à Jorge Linares le 2 mai [11/01/2020]

A LIRE : Yuniel Dorticos, le KO de l’année 2019? Les autres KO mémorables de l’année [09/01/2020]

A LIRE : Katie Taylor vs Delfine Persoon : le vol de l’année 2019 [vidéo] [07/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia insiste auprès de Gervonta Davis [5/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Manny Pacquiao, le premier boxeur à détenir des titres mondiaux sur 4 décennies [03/01/2020]

A LIRE : Combat de l’année 2019: Naoya Inoue vs Nonito Donaire ou Artur Beterbiev vs Oleksandr Gvozdyk [27/12/2019]

A LIRE : Les poids lourds encore à l’ombre mais à ne pas perdre de vue en 2020 [27/12/2019]

A LIRE : Bob Arum: « Lomachenko sera bientôt avec cette bête » [16/12/2019]

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 » [07/12/2019]

A LIRE : « Anthony Joshua n’a pas quitté le combat, dit l’arbitre Michael Griffin. Il cherchait plus de temps » [23/11/2019]

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déteminé et sans pitié [vidéo] [10/10/2019]

vérifier les commentaire et les pings à partir d’ici

A LIRE : Un mort, une vie brisée et la boxe à jamais changée : Mancini – Kim, histoire d’un drame [16/01/2019]

A LIRE : McGregor affirme que Mayweather sera malmené le 26 août [15/07/2017]

A LIRE : Ward vs Kovalev II, le bien contre le mal [17/06/2017]

A LIRE : La traversée du désert de Djamel Dahou, un champion de boxe sacrifié par son pays, malgré les victoires [01/06/2017]

A LIRE : Le jour où le prix Nobel de la boxe à rencontré le lauréat du prix Nobel de littérature [24/05/2017]

A LIRE : Francois Botha volé ouvertement en Australie face à Sonny Bill Williams [22/03/2013]