La victoire de Deontay Wilder sur Luis Ortiz n’a pas impressionné l’entraîneur de Tyson Fury, Ben Davison, et il le dit. Davison pense que Wilder pourrait se battre «plus intelligemment» qu’il ne le fait, et que pour l’instant il n’a rien montré. Pour Davison, Wilder n’a pas réussi à battre Ortiz de « belle manière ». Davison a déclaré que Wilder n’avait pas du tout l’air bien contre Ortiz parce qu’il ressentait la « pression » folle que lui imposait le Cubain dans leur match retour de ce samedi soir.

La sagesse conventionnelle est que Wilder va facilement maîtriser Fury et l’assommer à froid lors de leur revanche. Fury semble avoir complètement perdu la raison en s’intéressant à la WWE et en cherchant à se lancer dans le MMA. Il a devant lui tout ce qui doit être réalisé et cela n’a pas l’air de l’intéresser outre mesure.

Davison: « Wilder n’a pas battu Tyson Fury »

Ortiz n’est «pas Tyson Fury», a déclaré Davison en dévaluant la victoire du Bronze Bomber. Wilder a déjà déclaré aux médias qu’Ortiz est un combattant bien MEILLEUR que Fury et plus dur que lui. Davison soutien que le champion poids lourds du WBC, Wilder, a défendu un titre qui ne lui appartenait pas. Il appartient à Fury (29-0-1, 20 KO) depuis son affrontement contre Wilder en décembre dernier.

Le combat a été marqué par un match nul, mais Davison pense que Fury méritait la victoire. Il n’est pas d’accord avec la décision des juges, mais malheureusement il est impuissant pour changer les résultats. Fury devra vivre avec ce match nul jusqu’à ce qu’il croise le fer à nouveau avec Wilder dans la revanche prévue le 22 février.

Davison était en mission de dépistage spéciale près du ring pour trouver des failles dans le jeu de Wilder dont il pourrait tirer parti. Wilder et Fury se battent normalement le 22 février dans un match revanche, et Davison a un trimestre entier pour tente de trouver des failles.

Wilder (42-0-1, 41 KO) était en retard sur les fiches des trois juges lorsqu’il a lancé un gourdin avec sa droite qui a assommé Ortiz (31-2, 26 KO) samedi soir, au MGM Grand Garden de Las Vegas. Ce n’était pas du tout une belle performance de Wilder comme Davison l’a rappelé, ce n’est pas faux. Mais cela a fonctionné assez bien pour faire plaisir aux fans.

Wilder a attiré plus d’attention avec son KO sur Ortiz que Fury en cherchant simplement à obtenir une décision unanime contre Otto Wallin en septembre dernier. Les fans de boxe préfèrent les KO, et Wilder leur donne ce qu’ils veulent voir.

Davison: « Wilder n’a montré “rien de neuf”

« Regardez, il a fait à peu près ce que nous avions dit qu’il fera », a déclaré Davison à Sky Sports. «Oui, il a perdu les rounds, mais Luis Ortiz l’a poursuivi sans se méfier et ce n’était qu’une question de temps avant que Deontay Wilder ne trouve ce coup. Nous l’avons vu auparavant. Ce n’est pas nouveau. Il a défendu sa ceinture, mais il ne l’a pas défendue à mes yeux de façon brillante. »

« Il a défendu une ceinture qui appartient à Tyson Fury », a insisté Davison à propos de Wilder. «Luis Ortiz est un combattant fantastique, mais il n’est PAS Tyson Fury. J’ai aussi appris que c’était un homme différent de Deontay Wilder lorsqu’il combattait Tyson. Et je pense que Tyson est à 100% de sa forme. J’ai certainement vu des choses là bas, ce qui était évident à voir. »

«Il a pris son temps et il a fait ce qu’il était censé faire. De toute évidence, c’est quelque chose que vous devez essayer de nier », a déclaré Davison à propos du pouvoir de Wilder. Tyson est le combattant le plus puissant que je connaisse dans l’histoire. Il l’a prouvé à plusieurs reprises », a déclaré Davison sans que l’on comprenne très bien de quoi il parle et s’il ne s’était pas plutôt trompé de nom.

Il semblerait que Davison attendait un Wilder différent de celui qu’on observe depuis plus de 10 ans. Wilder n’a pas besoin de beaucoup changer, car il blesse tout le monde avec sa puissance et sa vitesse. Tôt ou tard il posera quelque chose sur vous et les lumières vont s’éteindre.

À la manière dont Davison parle, Fury et lui vont essayer de se mettre sous la peau de Wilder pendant la période qui précède le combat. C’est une éventualité. On croirait qu’ils vont essayer de contrarier Wilder pour qu’il perde son sang-froid et se mette à lancer des coups sauvages comme il l’avait fait lors de leur premier combat. Fury a utilisé beaucoup de moqueries et de provocations pendant le combat pour tenter d’énerver Wilder. Pour gagner, Fury a toujours eu besoin d’un avantage supplémentaire.

Davison: « Wilder a défendu une ceinture qui ne lui appartient pas »

« Je ne vais pas dire comment je le ferais, il est question en ce moment de ce que Luis Ortiz a fait là-bas », a déclaré sèchement Davison en refusant de donner le plan de match de Fury contre Wilder. « Il avait un bon coup, il a fait du bon travail, mais il est devenu complaisant et a marché droit sur Wilder. Cette recette est un désastre pour tout boxeur face à un type comme Wilder. »

«Je savais qu’il ne serait pas capable de le maitriser. Wilder a défendu la ceinture, mais il n’a pas défendu une ceinture qui lui appartenait », a encore répété Davison.

Ben Davison pourrait ne pas respecter la décision des juges qui ont marqué le combat match nul, mais il va devoir l’accepter. Fury n’a pas gagné, et la raison pour laquelle il n’a pas réussi est évidente. Il a perdu plusieurs rounds et il a été largué deux fois. Vous ne gagnez pas les combats lorsque vous êtes assommé a deux reprises. Il est étonnant que Davison n’ait pas mentionné les deux voyages de Fury sur la toile, car c’est une chose très importante, et le fait que l’arbitre n’ai pas arrêté le combat sur place avec Tyson Fury gisant immobile sur la toile.

En tant qu’entraîneur, votre combattant a échoué s’il a été renversé deux fois. Pourquoi Fury a-t-il choisi de garder Davison comme entraîneur après que le combat de Wilder n’ait pas porté ses fruits? Le plus sage aurait été de trouver une personne plus apte à l’aider à se défendre.

Otto Wallin a ensanglanté Fury et l’a battu comme il se doit dans leur récent combat. Là aussi, la bataille aurait dû être arrêtée. Mais le médecin du ring a laissé le match se poursuivre. S’il avair arrêté le combat, à cause de la blessure de Fury qui a eu besoin de 46 points de suture pour fermer sa coupe, Le Gypsy King aurait enregistré sa première perte. Son parler de sa défaite claire en 2009 contre McDermott.

S’ils avaient arrêté le combat peu de temps après l’ouverture de la coupe au troisième round, il aurait peut-être eu moins de points de suture à tricoter. Wilder a déjà dit à plusieurs reprises qu’il allait viser la blessure de Fury.

Davison dit qu’il s’attendait à ce que Wilder assomme Ortiz

« Wilder ne l’a pas fait de la plus belle des manières, il prenait son temps », a poursuivi Davison à Boxing Social en parlant de la victoire de Wilder sur Ortiz. «Il savait qu’Ortiz ralentirait et on pouvait voir en effet qu’il commençait à ralentir. Je pensais que c’était une question de temps avant qu’il ne se heurte à cette main droite. C’est ce qui est arrivé. Je pensais que Wilder serait un peu plus intelligent pour faire travailler Ortiz plus que ça. »

« Il devait le fatiguer plus vite, mais il ne savait pas comment faire cela », a déclaré Davison en critiquant Wilder. «Je n’étais donc pas trop impressionné par ce que j’ai vu. Il a fait ce qu’il était censé faire, a pris son temps, a trouvé le coup parfait et a fait le travail. Je n’ai pas marqué chaque tour, mais Ortiz était évidemment en tête. Ortiz a essentiellement fait ce qu’il avait à faire comme lors du premier combat », a ajouté Davison.

La plupart des fans de boxe ont prédit que Wilder éliminerait Ortiz, il n’est donc pas étonnant que Davison l’ait également pensé. À la manière dont Davison parle, il semble que sa prédiction est la plus exacte, alors que c’était celle de tout le monde. Il était évident que Wilder allait arrêter le combat. Wilder a un pourcentage de KO de 95,35%. Avec un pourcentage pareil, vous assommerez la plupart des gars.

Davison: « Deontay sent une grosse pression monter en lui »

« Je pense que la pression d’un grand combat imminent a déjà affecté Wilder, sa tactique et son plan de match », a déclaré Davison en donnant son opinion sur le fait que Wilder semblait loin derrière Ortiz alors que son match revanche contre Fury approche à vitesse. grand V.

«Si 10% de votre esprit se préoccupe de ce qui va suivre, 10% à ce niveau est un pourcentage élevé. Donc, cela l’a définitivement affecté. Comme je l’ai dit, il a pris son temps, il a fait ce qu’il était censé faire et il a trouvé la main droite dont il avait besoin. »

«Écoutez, j’ai glané quelques trucs juste en voyant comment il gérait les choses, je l’ai fait même la semaine précédant le combat. Peut-être que vous n’en retirez rien, mais peut-être que si. Un pour cent peut parfois faire la différence. »

Pourtant, il semble que Wilder n’agit pas comme s’il était inquiet pour le combat avec Fury. Au contraire, il avait l’air plutôt confiant, pendant et après son combat avec Ortiz samedi soir. Au lieu que Davison et Fury gaspillent de l’énergie en essayant de mettre Wilder hors de son jeu, ils devraient s’entraîner et s’améliorer. Fury est celui qui a été renversé deux fois par Wilder. C’est celui qui a le plus besoin d’amélioration pour le deuxième combat.

Davison ignore ce qu’Ortiz fera de sa carrière

« Je ne sais pas ce qu’il va faire de sa carrière », a répondu Davison. «Il a gagné beaucoup d’argent. Compte tenu de cette nouvelle perte, je ne le vois pas gagner un autre combat pour un titre mondial malheureusement. »

«Écoutez, il a réussi à se battre pour un titre mondial, peu de gens le font. Je suis sûr que, avec ce qu’il a réussi à réaliser financièrement, il est capable de donner une vie meilleure à sa fille. Vous ne pouvez qu’applaudir et respecter cela », a déclaré Davison à propos d’Ortiz.

La direction d’Ortiz devra essayer de le reconstruire pour le faire remonter dans le classement. Il y a beaucoup de combattants qu’Ortiz peut affronter et battre. Il ne sert à rien qu’Ortiz prenne sa retraite et il a d’ailleurs déjà dit qu’il ne le ferait pas.

«Ma carrière n’est pas finie. Je vais revenir dans un grand combat », a déclaré Ortiz.